La mobilisation des entreprises face à la crise sanitaire

La solidarité nationale

L’intégralité des Français sont aujourd’hui confinés afin de travailler tous ensemble à la diminution progressive du nombre de personnes atteintes du virus Covid-19, et nous l’espérons à son élimination prochaine. Dans un contexte de crise sanitaire extrêmement tendu, où le pire reste à venir d’un point de vue économique, certains principes parfois oubliés ou mis au second plan au nom de l’individualisme, refont surface.

Les Français se sentent davantage faire partie d’un groupe et d’une communauté, de par le sort identique qui leur est réservé aujourd’hui. Certes, le confinement n’est pas forcément égalitaire, et touche chacune et chacun de manière différente, mais la situation rapproche de manière inattendue les gens entre eux.

Cette situation particulière est aussi une opportunité pour le pays de faire cause commune, et d’agir dans l’intérêt général. Dans ce cadre, il peut être attendu des plus solides d’entre nous de contribuer à l’effort national, et en particulier de nos grosses entreprises.

Nous avons donc décidé de recenser et d’analyser toutes les mesures d’aide et d’assistance prises par les entreprises françaises. Nous avons eu accès à plus de 1 000 initiatives, que nous avons répertoriées en fonction de leur nature, et des entreprises qui en sont à l’origine.

Mesures d’aide prises par les entreprises françaises

Nous avons déterminé ainsi 5 catégories d’aide :

  • Gestion interne et réorganisation des équipes
    La quasi intégralité des entreprises françaises ont dû se réorganiser dès la première allocution du Président de la République le jeudi 12 mars 2020 pour permettre le télétravail de leurs salariés dès que ceci était possible.

    Les 5 catégories d'aide apportées par les entreprises françaises
    Les 5 catégories d’aide apportées par les entreprises françaises 

    Suite aux fermetures imposées pour certaines activités, et au confinement généralisé, certaines entreprises ont dû mettre en place rapidement des plans de chômage partiel, évitant ainsi des licenciements en masse comme on a pu le voir aux Etats-Unis.

  • Dons de matériel médical
    Les entreprises ont fait de multiples dons de matériel médical aux hôpitaux : gel hydroalcoolique, masques chirurgicaux et FFP2, visières de protection, surblouses, etc.
  • Fabrication de matériel médical
    Les entreprises habituellement impliquées dans la production de matériel médical ont augmenté leurs capacités de production au maximum de leurs possibilités. Certaines entreprises ont complètement revu leur chaîne de production et ont appris en un temps record à fabriquer les produits les plus en tension dans les hôpitaux. En particulier, le secteur de la chimie et de la cosmétique s’est fortement mobilisé pour la production de gel hydroalcoolique dans des volumes très conséquents.
  • Dons d’argent
    Certaines entreprises qui n’avaient pas forcément les capacités de fabriquer au pied levé du matériel médical ont offert des sommes d’argent aux hôpitaux pour leur porter assistance dans l’achat du matériel nécessaire.
  • Répartition des profits de l’entreprise
    Enfin, et cela va probablement faire l’objet d’un débat dans les prochaines semaines, certaines entreprises ont d’ores et déjà décidé d’annuler le versement de dividendes à leurs actionnaires pendant la crise sanitaire, et de diminuer la rémunération de leurs dirigeants, comme un signal aux Français et au gouvernement, que nous serons tous ensemble unis face à cette crise sanitaire et bientôt économique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to top