L'école à la maison, vecteur d'exclusion

L’école à la maison : créateur d’inégalités ?

Accès au matériel informatique

Depuis le lundi 16 mars, les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants sont confinés, le plus souvent chez leurs parents. Ils n’ont plus physiquement accès aux structures d’accueil de l’Education Nationale. Mais tout le monde se félicite que les facilités d’enseignement fournies par les nouvelles technologies permettent la continuité pédagogique.

Un grand concept et un beau leurre que cette continuité pédagogique. Oui, c’est vrai, les ENT (comprendre “environnement numérique de travail”), les courriels et les vidéo conférences sont de formidables outils permettant la diffusion des leçons, des devoirs et des évaluations par internet. Sauf que cela pré-suppose que les enfants aient accès à un ordinateur, parfois même à une imprimante pour imprimer, découper et coller des documents dans les cahiers. Le matériel doit de surcroît être relié à internet, et être suffisamment performant. Il doit aussi être disponible pour l’enfant un certain nombre d’heures dans la journée pour pouvoir s’y référer à plusieurs reprises et faire l’intégralité du travail demandé.

Et bien, même dans les familles aisées, avec des parents cadres supérieurs, ingénieurs ou encore chercheurs, ces conditions techniques ne sont pas si facilement réunies. Alors, qu’en est-il de tous les enfants qui grandissent dans des milieux beaucoup moins favorisés voire carrément défavorisés ?

A qui pense-t-on faire croire que ces enfants vont avoir accès à tout le matériel pré-requis à l’école à la maison ? Sans compter le support que les parents doivent apporter pour accompagner leurs enfants dans cet apprentissage d’un format inédit.

Mobilisation des entreprises pour l’inclusion numérique

Certaines de nos entreprises des secteurs du numérique, des télécommunications, des technologies de l’information, se mobilisent. Elles fournissent à un maximum de familles et de foyers en totale détresse numérique, les accès hardware et internet nécessaires à ce que les enfants ne soient pas mis en échec scolaire par la crise sanitaire.

L’aide apportée par Altice et BNP Paribas

Ainsi Altice France s’est rapproché d’Emmaüs Connect, dont la mission est de faire reculer l’exclusion numérique dans notre pays. Altice France et son partenaire ont déjà livré du matériel à 146 structures associatives et établissements scolaires. A titre d’exemple, le collège Simone Lagrange de Villeurbanne a reçu des smartphones et des cartes SIM. C’est aussi le cas de l’École de la 2ème chance, ou de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire.

BNP Paribas a également fait don de 600 ordinateurs reconditionnés par Les Ateliers du Bocage, une entreprise d’insertion qui propose des contrats de travail aux personnes éloignées de l’emploi et fait partie du mouvement Emmaüs. Ce don s’est matérialisé à travers l’aide de certains partenaires associatifs de BNP Paribas : Télémaque, Le choix de l’Ecole ou encore Viens voir mon taf.

L'école à la maison, vecteur d'exclusion
Les entreprises se mobilisent pour l’inclusion numérique pendant l’école à la maison

Les autres entreprises doivent aussi se mobiliser

Ces initiatives doivent être louées parce qu’elles permettent à certains collégiens de continuer leur apprentissage scolaire à la maison. Cependant, ces initiatives sont encore trop peu nombreuses. Elles ne permettent d’aider qu’une infime partie des enfants touchés actuellement par l’accentuation des inégalités dues à la fermeture des établissements scolaires.

Nous ne pouvons qu’appeler toutes les entreprises qui en ont les moyens à faire des dons ou des prêts temporaires de matériel. Les entreprises de télécommunications peuvent offrir des accès internet temporaires en masse à toutes les populations qui en ont besoin. Ne laissons pas la crise sanitaire créer de nouvelles exclusions ou accentuer des exclusions pré-existantes.

N’hésitez pas à nous faire connaître vos initiatives que nous serons heureux de relayer auprès de notre audience !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to top